29 janvier 2006

"convaincre futur papa"

Ce qu'il y a de bien avec l'internet, c'est qu'on sait en presque temps réel le nombre de gens qui vous lisent, d'où ils viennent et... le top du top : les mots-clés qu'ils tapent dans les moteurs de recherche pour arriver jusqu'à vous.
Futur Papa, le blog est devenu Futur Papa, le livre !

Mon éditeur m'a demandé de supprimer le contenu du blog, mais vous avez toujours la possibilité de laisser des commentaires. Pour en savoir plus sur la transformation du blog en livre, rendez-vous ici.

Si vous souhaitez garder un oeil sur l'actu du livre et trouver plus d'infos, venez-vous inscrire à la newsletter Futur Papa !

6 Comments:

Blogger Dawnie a dit :

Waw. Et dis, comment tu fais pour savoir ce qu'on a tapé itou itou?

29 janvier 2006 à 22:08  
Blogger Futur Papa a dit :

Tu vois le petit logo jaune Xiti en bas de chaque page du blog ? C'est ce truc là qui permet de savoir depuis quel mot clé les gens viennent des moteurs de recherche.

30 janvier 2006 à 01:22  
Anonymous Anonyme a dit :

Juste quelques mots pr dire q ce décalage dans le désir d'enfant, c'est très difficile à vivre. Quand on a ce sentiment d'avoir le ventre vide, les bras vides d'enfant, et qu'on est seule ac ce sentiment, c'est super dur.
Je suis d'accord ac toi, le but n'est pas de convaincre ni de faire un enfant dans le dos, mais je voulais juste dire q c'était dur d'attendre pr partager l'arrêt de la pilule, les premiers mois de déception qd ça marche pas, dur d'encaisser les grossesses qui s'annoncent ds la famille...

9 avril 2006 à 18:37  
Blogger Futur Papa a dit :

Anonyme > Je pense pouvoir essayer de comprendre, même si je n'ai pas vécu ça. Mes parents ont mis six-sept ans avant de m'avoir et m'ont pas mal parlé de cette période difficile. Et on a des amis qui n'ont pas notre chance également... Bon courage en tout cas.

9 avril 2006 à 18:47  
Anonymous Anonyme a dit :

Bonjour,

Je suis d'accord avec Anonymous: c'est dur à vivre le décalage d'envie... C'est pourquoi je tape "comment convaincre le futur papa" dans mes moteurs de recherche.

Aujourd'hui on a le bohneur de "choisir" quel sera le bon moment. Et malheureusement, ça n'est pas quelque chose de naturel de "choisir le bon moment". Et d'ailleurs nous ne savons pas ce que c'est.

Moi, mon corps me pousse depuis deux ans à vouloir un enfant. Lui, rien ne l'y pousse, il a le temps et il attend le "bon moment": carrière lancée, suffisamment de chambre, beaucoup d'argent, beaucoup de temps...

Mais le plus dur à vivre, c'est effectivement de voir autour de soi les ventres pousser et les couples heureux et de se dire "mais si c'était nous, nous serions aussi heureux qu'eux..."

28 juin 2006 à 12:03  
Anonymous Anonyme a dit :

Je vais avoir 33 ans, et suis en couple depuis 8 ans, et je ne comprends pas son envie d'attendre le "moment idéal"...J'ai peur qu'à force d'attendre il n'y aura jamais de moment idéal. Je ne supporte plus les annonces de grossesse de mes amies, et d'après lui je suis envieuse (en plus je passe pour une méchante!!). Bah oui, j'y peux rien, j'ai envie depuis des années d'être mère, est-ce que c'est si mal que ça?

Ceci dit, je l'adore, et j'attendrai dans mon coin cet instant idéal...

6 février 2007 à 15:01  

Enregistrer un commentaire

<< Home